Vendange 2021: 50% d’une année normale en Valais

Jamais la vigne valaisanne n’aura été aussi peu productive que cette année. Par contre, la faiblesse de la récolte a permis une concentration des arômes qui devrait se traduire par une belle qualité des vins du millésime 2021.
02 nov. 2021, 11:07
/ Màj. le 02 nov. 2021 à 14:48
Le millésime 2021 s'annonce intéressant au niveau gustatif.

Les chiffres définitifs ne sont pas encore connus, mais l’Interprofession de la vigne et du vin (IVV) estime que la vendange 2021 représente la moitié du volume d’une année ordinaire. «De mémoire de vigneron, jamais une récolte n’aura été aussi faible», ajoute l’IVV dans un communiqué diffusé mardi.

Plusieurs événements se sont associés pour arriver à cette situation extraordinaire: gel de printemps, fortes pluies en été, mildiou et même la grêle ont frappé le vignoble cette année.

Tous les vignerons n’ont pas été touchés avec la même intensité. «Certains vignerons ont ainsi perdu jusqu’à 90% de leur vendange», selon l’interprofession, qui annonce être intervenue auprès des instances étatiques, cantonale et fédérale, pour obtenir un soutien.

La qualité est au rendez-vous

Si la récolte a été faible en quantité, elle s’annonce de très bonne qualité. Selon l’IVV, «les baies épargnées et vendangées plus tardivement que d’habitude ont concentré les arômes. Elles présentent une belle complexité phénolique et un subtil équilibre entre sucre et acidité.»

On pourra boire valaisan

Malgré cette faible vendange, il n’y a pas de risque de pénurie et il sera toujours possible de déguster d’excellents crus valaisans dans les mois à venir. Cité dans le communiqué de l’interprofession, son président Yvan Aymon explique que «le vin n’est pas un produit de consommation immédiat, l’effet d’une récolte plus faible peut se lisser sur plusieurs millésimes».

par Jean-Yves Gabbud