ValaiStars: élisez la personnalité valaisanne de l’année 2021

Jusqu’au 25 janvier, vous pouvez élire parmi six finalistes votre lauréate ou lauréat 2021. Votre vote comptera pour un tiers dans le choix final de cette sixième édition.
19 janv. 2022, 12:32
/ Màj. le 19 janv. 2022 à 18:00
Qui sera la ValaiStar de l'année 2021?

Un réalisateur haut-valaisan produit par Netflix et diffusé dans plus de 190 pays. Un chercheur en intelligence artificielle basé à Martigny qui a obtenu l’une des reconnaissances internationales les plus prestigieuses dans son domaine. Une athlète qui a réalisé le neuvième temps mondial dans sa discipline au dernier Jeux olympiques, une performance jamais atteinte par une sportive valaisanne. Un entrepreneur de Vernayaz qui a su profiter, dans son secteur de l’impression 3D, de la crise sanitaire pour développer un produit vendu à près de 450 000 exemplaires dans le monde. Une violoncelliste de Martigny qui est devenue la figure nationale des artistes indépendants durant la pandémie pour obtenir une aide étatique. Et enfin une mère de famille qui a lutté avec d’autres sur le plan national, pour que les assurances acceptent de rembourser un médicament contre la mucoviscidose et dont le combat gagnant va changer le quotidien de nombreuses personnes atteintes de cette maladie. 

Une plus grande médiatisation

La simple énumération des six finalistes de l’édition 2021 de ValaiStars démontre parfaitement sa vocation, celle de mettre en valeur des actions extraordinaires de Valaisannes et de Valaisans qui font rayonner de cette manière le canton sur le plan national ou international.

L’un des objectifs est aussi de permettre une plus grande médiatisation de ces personnes pas suffisamment connues du grand public.
Vincent Fragnière, rédacteur en chef du «Nouvelliste»

Nicolas Steiner, Hervé Bourlard, Lore Hoffmann, Estelle Revaz, Olivier Chollet et Perine Vouillamoz ne font certainement pas partie des Valaisans les plus connus, mais leur démarche l’an dernier mérite d’être valorisée. «L’un des objectifs du «Nouvelliste» est aussi de permettre une plus grande médiatisation de ces personnes pas suffisamment connues du grand public», explique son rédacteur en chef Vincent Fragnière. 

Trois jurys pour le vote final

Ces six finalistes seront départagés par trois jurys dont le vote comptera pour un tiers du résultat final: la rédaction représentée par la rédaction en chef et les différents chefs de rubrique; un grand jury composé de six personnalités valaisannes et présidée par le directeur du «Nouvelliste» David Genolet et les lectrices et les lecteurs du «Nouvelliste» à travers un vote. 

«A une seule reprise en cinq éditions, le résultat a été unanime au sein des trois jurys. Si ce n’est pas le cas, on additionne les trois votes pour désigner la gagnante ou le gagnant», conclut Vincent Fragnière. Une lauréate ou un lauréat qui sera donc connu d’ici à la fin janvier.   


Découvrez les six finalistes:

Périne Vouillamoz
Mucoviscidose, Chamoson

Grâce au combat de Périne Vouillamoz et du Groupement du Valais romand de mucoviscidose, le médicament américain Trikafta qui s’attaque avec succès aux causes de la maladie est remboursé par les caisses maladie suisses et donc accessible au plus grand nombre. Cette maman d’un adolescent atteint par la maladie offre une leçon d’abnégation.

A lire aussi: Le combat pour le médicament Trikafta contre la mucoviscidose, premier ValaiStar de 2021

A lire aussi: Mucoviscidose: après 4 ans de lutte pour Périne et Mathis, 3 médicaments enfin remboursés


Olivier Chollet
Innovation, Vernayaz

Patron de la société A-Printer, Olivier Chollet a développé un gadget permettant d’éviter la formation de buée avec un masque anti-Covid. Ce dispositif qui change la vie des porteurs de lunettes a déjà été vendu à 450 000 exemplaires en majorité en Suisse, mais aussi au Canada, aux Etats-Unis et dans toute l’Europe de l’Ouest.

A lire aussi: «Ce produit nous a permis de développer la plus grande ferme d’imprimantes 3D de Suisse romande» L’interview d’Olivier Chollet, ValaiStar 2021

A lire aussi: A Vernayaz, chaque jour, on imprime en 3D 12 000 clips anti-buée vendus dans le monde entier


Lore Hoffmann
Athlétisme, Sierre

En décrochant le neuvième chrono aux derniers Jeux olympiques, la Sierroise a manqué la finale olympique pour quelques centièmes, un niveau jamais atteint par un athlète valaisan en athlétisme. Sa brillante demi-finale lui permet d’envisager à l’avenir une finale dans une grande compétition internationale.

A lire aussi: Athlétisme – Lore Hoffmann: «Je retiens davantage la 9e place aux Jeux que le dixième qu’il m’a manqué pour la finale»

A lire aussi: JO 2021: à Sierre, les supporters ont vibré avec Lore Hoffmann, qualifiée pour les demi-finales du 800 mètres


Nicolas Steiner
Réalisateur, Tourtemagne

Netflix a choisi le réalisateur haut-valaisan pour produire la série policière «Une vérité enfouie: la disparition de Birgit Meier» basée sur des faits réels. Celle-ci est aujourd’hui diffusée dans un peu plus de 190 pays.

A lire aussi: Le Valaisan Nicolas Steiner signe une série haletante pour Netflix

A lire aussi: Nicolas Steiner: «Je suis retombé amoureux du Valais»



Hervé Bourlard
IDIAP, Martigny

Le directeur de l’Idiap, à Martigny, est le premier chercheur en Suisse à recevoir une prestigieuse reconnaissance internationale de sa profession à travers la médaille IEEE James L. Flanagan qui émane de la plus grande association professionnelle mondiale du domaine.

A lire aussi: 30 ans de l’Idiap à Martigny: «Dans la recherche, quand on est excellent, il n’y a pas de barrière»

A lire aussi: «Il n’y a pas d’intelligence dans l’intelligence artificielle». Interview d’Hervé Bourlard à la Foire du Valais


Estelle Revaz
Violoncelliste, Martigny

La violoncelliste soliste martigneraine Estelle Revaz a été de tous les combats pour plaider la cause des artistes indépendants auprès des autorités au point de rallier aux revendications un groupe de parlementaires. Durant une année très éprouvante, elle est devenue la porte-voix d’un secteur culturel qui avait grand besoin de se fédérer face aux enjeux de la crise sanitaire.

A lire aussi: Elles lui ont tiré le portrait: pour la culture, la guerrière à l’archet, Estelle Revaz, hausse le ton

A lire aussi: Aides à la culture: la musicienne valaisanne Estelle Revaz mène le combat de sa vie


Pour voter, c’est par ici: valaistars.lenouvelliste.ch.

De Claude Barras au personnel soignant

ValaiStars existe depuis six ans. Son objectif est simple: mettre en valeur des Valaisannes et des Valaisans qui ont marqué les esprits par leur action et qui, directement ou indirectement, ont valorisé le Valais. 

Le premier lauréat vient du milieu culturel avec le réalisateur Claude Barras dont le film d’animation «Courgette» a remporté de nombreux prix sur le plan international et a connu un grand succès en salle. 

En 2017, la vigneronne Marie-Thérèse Chappaz a obtenu, avec ses vins, une note de 99 sur 100 au prestigieux guide Parker, un résultat jamais atteint auparavant par le monde viticole valaisan. 

Les Jeux paralympiques de 2018 auront permis aux Valaisannes et aux Valaisans de découvrir le parcours de vie extraordinaire du Nendard Théo Gmür à travers ses trois médailles d’or en descente, géant et super-G. 

Le mécène et homme de culture Léonard Gianadda a été le lauréat de 2019. S’il avait déjà pu prétendre à cette distinction une année plus tôt pour les 10 millions de visiteurs de la Fondation Pierre Gianadda, il a été sacré pour un autre jalon marquant de sa vie: sa décision de mettre toute sa fortune dans une nouvelle fondation destinée à poursuivre son mécénat.

Enfin, en 2020, pour la première fois, le prix ValaiStars a été décerné de manière collective au personnel soignant de la centaine d’établissements sanitaires valaisans qui a dû affronter, en première ligne, la crise sanitaire mondiale liée au Covid.

par Vincent Fragnière