Valais: une plateforme permet de réserver des cours de ski en ligne

Chaque jour, 300 cours de ski sont réservés en ligne via la plateforme Swiss Ski School. Cet outil fédère 21 écoles de ski, majoritairement valaisannes.
25 févr. 2022, 11:01
La plateforme Swiss Ski School permet de réserver des cours directement en ligne.

Les écoles de ski misent elles aussi sur la digitalisation. Lancée il y a trois ans en Valais, la plateforme Swiss Ski School a passé la barre des 20 000 cours de ski réservés en ligne. 

«La plateforme permet non seulement de réserver et payer des cours de ski, mais également de voir les résultats et médailles obtenus ainsi que consulter les photos des cours. Elle propose trois outils totalement intégrés: une interface de réservation, un système de vente et une application de gestion des cours pour les professeurs», communique l’association des écoles de ski du Valais romand.

300 cours réservés chaque jour

C’est Kristof Van Henden, professeur de ski et développeur informatique, qui se cache derrière ce projet. Avec son entreprise WebEvolutions, il a commencé par mettre en place une application de gestion de cours à l’intention de ses collègues professeurs. Un projet pilote a ensuite été réalisé pour les clients des écoles de ski de Grimentz-Zinal, Crans-Montana, Verbier et Nendaz. 

Grâce à un compte client, il est possible d’aller d’une école de ski à l’autre en conservant toutes ses données.
Kristof Van Henden, professeur de ski et développeur informatique

Aujourd’hui, la plateforme fédère 21 écoles de ski, principalement valaisannes. Jusqu’à 300 leçons sont réservées chaque jour, et quelque 3000 professeurs y sont connectés. «Grâce à un compte client, il est possible d’aller d’une école de ski à l’autre en conservant toutes ses données», indique Kristof Van Henden. «Le système de vente des cours en ligne s'adapte à Booking-Corner, un système de réservation développé par M-Soft SA, déjà en place depuis une vingtaine d'années dans les écoles et qui permet de garder toutes les transactions en Suisse.»

Le projet a notamment bénéficié du soutien de la fondation The Ark et de Digitourism.

par Florent Bagnoud