Valais: Roberto Schmidt prévoit de faire baisser les impôts

Le ministre des finances le dit dans une interview exclusive accordée au supplément Fiscalité encarté dans le Nouvelliste du 16 février, la réflexion est en route pour réduire la pression fiscale pesant sur les entreprises et les familles valaisannes.

15 févr. 2018, 18:30
/ Màj. le 16 févr. 2018 à 09:30
Roberto Schmidt présente l'état des réflexions cantonales en matière de baisse fiscale.

Le conseiller d'Etat Roberto Schmidt va prochainement présenter le Projet fiscal 17 cantonal (PF 17). Il en a dévoilé les grands axes de réflexions dans le supplément Fiscalité encarté dans le Nouvelliste du 16 février.

Baisse d'impôt sur les entreprises

Le ministre valaisan des finances articule un premier chiffre en matière d'imposition des entreprises dont le bénéfice dépasse les 150 000 francs. Actuellement, elles sont frappées par un impôt de 21,56%, un taux qui rend le Valais très peu attractif en comparaison romande. "L'idée serait de passer à 15,61%", déclare Roberto Schmidt. Cette baisse ferait perdre 140 millions au fisc. Une négociation avec les communes doit être menée à bien pour compenser une partie de la perte qui pèserait sur leurs épaules.

Par contre, aucune baisse fiscale n'est prévue pour les sociétés dégageant moins de 150 000 francs de bénéfice annuel, puisque le taux d'imposition valaisan est l'un des plus cléments de Suisse.

Baisse pour les familles

Une réflexion est en cours pour alléger également l'imposition des familles valaisannes. L'idée est d'augmenter la déduction maximale sur les frais de garde à 10 000 francs.

Le PF 17 cantonal sera discuté au Grand Conseil en automne 2018.