Réservé aux abonnés

Pesticide: quand le bio sauvera la vigne, notre santé et les hélicos valaisans

29 août 2019, 05:30
Pascal Fauchère, rédacteur en chef adjoint

 

Que le Valaisan ne soit pas qualifié de meilleur protecteur de l’environnement ne surprendra personne. La relation des habitants de ce canton à la nature est évolutive et révélatrice d’une identité. Mais les faits sont là. Notre enquête démontre que le Valais ne respecte pas les exigences légales en matière de protection des eaux. Le secteur agricole qui utilise mal les produits phytosanitaires a pris un retard chronique alors que la sonnette d’alarme a été tirée depuis ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois