Valais: l’aide sociale ne devra plus être remboursée

Aujourd’hui, celui qui reçoit un soutien social doit le rembourser lorsqu’il retrouve du travail. Cette pratique va changer.

07 sept. 2020, 11:27
Le Valais, comme Fribourg, exige le remboursement systématique de l'aide sociale.

Aujourd’hui, le bénéficiaire de l’aide sociale en Valais doit rembourser les montants perçus s’il revient à meilleure fortune. La modification de la loi discutée cette semaine au Grand Conseil à Brigue ne va plus exiger ce remboursement, sauf dans des cas exceptionnels, comme lorsque le bénéficiaire touche un gros héritage ou s’il gagne à la loterie par exemple. Une nette majorité semble se dégager en faveur de ce changement parmi les députés.

Le Conseil d’Etat a fait passer son point de vue. Il a expliqué aux députés que l’obligation de rembourser peut maintenir une personne qui a été aidée en situation de précarité pendant une longue période. Cette difficulté n’incite pas les gens à vouloir prendre un emploi qui ne change finalement que peu leurs entrées financières. Et, finalement, pour l’Etat, ce remboursement ne représente que de faibles montants, mangés eux-mêmes par des frais administratifs.

De plus, plus de la moitié des dossiers d’aide sociale sont déjà bouclés après une année. «Ce qui montre que l’aide sociale intervient pour surmonter un coup dur», explique le député PLR Julien Dubuis

5 CMS au lieu de 13

La réforme de la loi sur l’intégration et l’aide sociale va aboutir à un autre changement important. Il ne devrait plus y avoir dans le canton que cinq CMS, au lieu des treize existants actuellement. «Cette démarche vise à obtenir une harmonisation au niveau régional», explique la commission des affaires sociales.

La réforme législative prévoit aussi de maintenir l’octroi de l’aide sociale en mains communales, tout en instaurant une surveillance renforcée de la part du canton.

Le Grand Conseil va analyser les détails de la loi jeudi après-midi.