Réservé aux abonnés

Valais: la faune du canton souffre cet hiver, alors pourquoi ne nourrit-on pas ces animaux?

Chutes de neige abondantes et régulières depuis novembre, températures fortement négatives par endroits, cet hiver est particulièrement rude pour la faune valaisanne. Avec des conditions similaires par le passé, le nourrissage du gibier par hélicoptère ou par avion était organisé. Cette solution est abandonnée depuis longtemps sauf dans de rares cas. Explications.
14 mars 2018, 12:15
Un cerf amaigri par l'hiver.

«Plus la neige est épaisse, plus le taux de mortalité des ongulés est élevé», résume Yvon Crettenand, biologiste au Service de la chasse de l'Etat du Valais. Ainsi, la quantité de neige cumulée et les températures parfois fortement négatives de cet hiver risquent d'avoir touché de plein fouet la faune valaisanne, même s'il est encore trop tôt pour faire un bilan.

Selon les statistiques cantonales du gibier péri lors de la saison hivernale 2009-2010, dernier ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois