Valais: des outils informatiques pour protéger les travailleurs de la construction

Le canton du Valais s’est doté de deux nouveaux outils informatiques pour lutter contre diverses fraudes dans le secteur de la construction. Un projet pilote avec des badges est aussi lancé pour améliorer les contrôles sur les chantiers.
10 déc. 2021, 14:12
Une application permettra au public de signaler différents soupçons.

Pour lutter contre les fraudes, un premier dispositif, BKMS Incident Reporting, sera utilisé. Il s'agit d'une application qui permet au public de signaler divers soupçons. Cela peut concerner des fraudes aux assurances sociales ou aux impôts, au droit des étrangers ou au non-respect des conventions collectives de travail (CCT), indique vendredi l’Etat du Valais dans un communiqué.

Ce système permet de garantir l’anonymat des personnes qui déposent un signalement. Il vient compléter une permanence téléphonique mise en place en 2018.

Autre nouvel outil, le site LP+ recense les entreprises préqualifiées pour les marchés publics cantonaux et communaux. Ce dispositif doit réduire la charge administrative des entreprises qui souhaitent figurer sur ces listes permanentes.

Badge pour les employés

Parallèlement, le canton du Valais lance un projet de badges personnels pour les employés. Objectif: permettre un contrôle simple et rapide pour savoir si un travailleur est correctement déclaré et si les conditions de travail de sa branche sont respectées.

Ce projet pilote, intitulé «e-badges», est mené en partenariat avec les milieux patronaux et syndicaux. Dans son communiqué, le canton du Valais parle d’un «projet précurseur en Suisse en lien avec la participation de l’Etat».

par Keystone - ATS