Voir sans être vu! Le défi d'une villa à Grimisuat

Les maîtres d’œuvre avaient juste émis trois desiderata: être seuls au cœur d’un quartier résidentiel fortement bâti, dans un logis vaste mais simple, et tout en bois! Lebureau d’architecte lausannois Tempesta Tramparulo les a pris au mot. Et leur a coupé le souffle.

15 avr. 2020, 20:00
Gratifiée d’une première place dans la catégorie «Villa» lors du Prix de l’immobilier 2019 du magazine «Bilan», cette maison familiale a également remporté plusieurs prix à l’échelle européenne.

Nous avons ici affaire à un véritable trompe-l’œil. Et je mets au défi quiconque d’imaginer, depuis l’extérieur, l’agencement intérieur de cette villa familiale achevée en 2018.

Elle épouse à ce point le terrain, que d’aucuns la compare à une chenille qu’il ne serait guère étonnant de voir se mouvoir. Non, elle est bel et bien ancrée, développée – mis à part le couvert de véhicules – sur un seul niveau, et d’une saisissante luminosité.

Répartition originale de l’espace

La scission entre les pièces communes et privées est d’emblée marquée. Alors que les espaces à vivre ensemble, ouverts, se suivent en enfilade dans une configuration de domino, les zones privatives – chambres des parents et des enfants ainsi que leurs salles de bains respectives – sont discrètement disposées latéralement.

Les architectes ont réussi à optimaliser ce qui le méritait, en positionnant les ouvertures pour offrir une vue idéalement ciblée sur le paysage, en multipliant les orientations et les ambiances des pièces.

Bois omniprésent

 

Qu’il soit question de mélèze ou de pommier, ces deux essences sont respectivement utilisées pour le bardage et l’habillage intérieur. Héloïse Maret

Dans les chambres, le pommier décline sur les sols ses nuances et arabesques alors qu’il est travaillé de manière plus lisse et uniforme dans les pièces communes pour éviter tout effet patchwork.

Dans la cuisine et le salon, la tonalité du pommier confère une atmosphère élégante, british, presque nostalgique. Une impression contrebalancée par un mobilier résolument contemporain. 

Luminosité optimale 

La terrasse sud, conçue telle une extension, est vitrée mais ouverte sur le jardin. Elle assure une lumineuse transition entre la cuisine/salle à manger et un large couloir agrémenté d’un bureau intégré, menant au salon. 

Panoramique

La vue sur le val d’Hérens est éblouissante. L’angle d’inclinaison d’un avant-toit fixe protège le salon du soleil estival. Un store solaire se déploie à l’envie, préservant l’intimité de la famille, mais sans occulter le panorama.

Volumes sublimés

Voici le cœur de la maison, dont le volume est intensifié par l’association réussie de bois et Terrazzo. L’îlot central se fond dans cette approche minérale. Remarquable et remarquée, l’aérienne suspension au look sixties (VV Cinquanta) est orientée sur l’évier et le plan de cuisson.

Sobriété

Deux grandes salles de bains valorisent des combinaisons de couleurs originales - olive pour les parents et bleu canard pour les enfants. La continuité avec les pièces collectives est assurée par la présence de Terrazzo, sur les murs et sols. Confortables et fonctionnelles, elles affirment leur fantaisie par le biais d’un luminaire ultra contemporain. 

Communion des terrasses

Les terrasses vitrées – ici au nord – s’inscrivent de part et d’autre dans le prolongement de la cuisine/salle à manger. Grandes ouvertes au cœur de l’été, elles suggèrent un courant d’air bienvenu. 

 Cet article peut être lu dans notre magazine « Votre Habitat » du 22 avril 2020.