Une Saviésanne primée au niveau international pour l'un de ses chapeaux

Claire-Isabelle Héritier crée des chapeaux depuis une quinzaine d'années. Le week-end dernier, l'un d'entre eux a reçu le "prix du concept" aux dixièmes rencontres internationales des arts du chapeau en France.

20 mai 2014, 15:55
Claire-Isabelle Héritier crée des chapeaux depuis 15 ans dans son atelier saviésan.

Portrait de Claire-Isabelle Héritier, artisan chapelière qui vient de recevoir un prix prestigieux pour son travail.

Samedi dernier, Claire-Isabelle Héritier a reçu "le prix du concept" aux dixièmes rencontres internationales des arts du chapeau en France. Ce prix est celui d'une passion à qui la créatrice saviésanne voue tout son temps libre depuis plus de quinze ans. "Son chapeau était original et parfaitement confectionné d'un point de vue technique", explique Marie-Claire Barban, membre du jury et meilleure ouvrière de France en l'an 2000.

La Saviésanne n'en est pas à son coup d'essai puisqu'elle avait déjà reçu le "prix de l'originalité" en 2011. Ses doigts en or ont aussi tapé dans l'oeil des grands créateurs de mode. Elle a oeuvré comme petite main pour Christian Dior, Louis Vuitton et Christian Lacroix. "Je me rends à Paris une semaine par année pour participer à la création des chapeaux des grands couturiers. Ce sont des instants magiques où l'on ne dort quasiment pas pendant une semaine", explique la modiste saviésanne.

Raconter une histoire

Les strasses et les paillettes ne sont pourtant pas sa tasse de thé. Claire-Isabelle Héritier se sent surtout bien dans son atelier granoisien, un vrai temple du chapeau. Il y en a de toute forme, de toute matière. "Chaque coiffe a son histoire. Une histoire avec celle ou celui qui va le porter, souvent des personnes de la région. J'aime prendre le temps de confectionner des coiffes uniques pour des gens uniques." Quand elle parle de ses chapeaux, les yeux de la créatrice s'illuminent. Elle sait transmettre cette passion qu'elle a découverte lors d'un voyage en Roumanie il y a quinze ans...

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'édition payante de mercredi 21 mai.