Sion: une conversation en mouvement pour découvrir la cité autrement

C’est à une marche différente que sont invités les Sédunois. Les participants découvriront des quartiers en chaussant les lunettes de Jane Jacobs.

25 avr. 2021, 12:00
Les participants emprunteront la passerelle de Vissigen.

«Parce que c’est vous qui faites la ville: rejoignez-nous pour un dialogue en marche!» Cette invitation va faire le bonheur des Sédunois qui ont envie de parcourir d’une autre manière la cité. Durant une heure et demie l’architecte et urbaniste Laura Mayer a prévu le 2 mai notamment de franchir des passerelles, de rencontrer ceux qui exercent des métiers oubliés et actuels, de partager les expériences. 

Cette promenade à laquelle chacun peut prendre part sans bourse délier n’est pas une offre touristique. Elle propose de découvrir des quartiers sous un angle inhabituel. L’accompagnatrice veut échanger les ressentis sur les espaces publics.

Dans de nombreux pays

L’idée lui est venue à Barcelone lorsqu’elle a participé à une Jane’s Walk, en référence à la célèbre Jane Jacobs. Cette Américaine préconisait l’appropriation de la ville par ses résidents, selon une approche orientée sur les quartiers à échelle humaine plutôt que l’aménagement focalisé sur la voiture.

Laura Mayer a contacté l’association Mobilité piétonne suisse qui souhaitait coordonner de telles rencontres sur le territoire national grâce à des bénévoles. La formule a déjà conquis de nombreux pays. Elle met à l’honneur l’œuvre de l’activiste qui selon Jenny Leuba, chef de projet «a contribué à mettre en avant l’importance du quotidien et de l’expertise citoyenne dans l’aménagement urbain.»

Prochainement, des rendez-vous seront par conséquent non seulement organisés dans la capitale du canton mais aussi à La Chaux-de-Fonds, à Prilly et Renens et à Morges. 

En savoir plus: inscriptions obligatoires