Xamax: chronologie d'un désastre

En huit mois et demi, Bulat Chagaev a été au cœur d'un nombre impensable de polémiques. Tentative de chronologie, non exhaustive, de ce désastre.

18 janv. 2012, 18:40
00370243

5 mai - Bulat Chagaev annonce officiellement, à la télévision et par communiqué, qu'il a racheté Neuchâtel Xamax à Sylvio Bernasconi. 

12 mai - L'assemblée générale de la SA officialise la passation de pouvoir et place l'ancien joueur russe Andreï Rudakov à la présidence. Didier Ollé-Nicolle n'est plus l'entraîneur de la première équipe. Bernard Challandes est intronisé le lendemain. 

29 mai - Xamax perd en finale de la Coupe de Suisse contre Sion. Bulat Chagaev descend dans les vestiaires à la mi-temps et aurait proféré des menaces à l'encontre des joueurs. 

30 mai - Bernard Challandes annonce qu'il ne sollicitera pas de contrat pour la saison à venir. Dans la foulée, Xamax annonce l'engagement du Brésilien Sonny Anderson au poste d'entraîneur. 

2 juin - Démission staff administratif Philippe Salvi (directeur général), Paolo Urfer (directeur sportif), Alexandre Rey et Cédric Pellet. 

20 juin - Reprise de l'entraînement, sans aucune recrue. 

19 juillet - Bulat Chagaev prévient dans une interview: il n'a de loin pas fini de «réorganiser cette maison». 

24 juillet - Sonny Anderson et son staff son virés, ainsi que les joueurs Carlao et Binya. 

25 juillet - Andreï Rudakov renonce à la présidence du club. 

26 juillet - Le nouvel entraîneur est l'Espagnol Joaquin Caparros. 

28 juillet - Bulat Chagaev se dit, dans une interview, victime d'un large complot qui englobe des personnes actives dans des domaines nombreux et variés. 

2 août - Rencontre entre Bulat Chagaev et une délégation de la Ville de Neuchâtel, laquelle s'inquiète déjà de la gestion du  patron de Xamax, notamment en ce qui concerne le mouvement juniors. 

11 août - Sonny Anderson et son staff déposent plainte pour diffamation et pour des salaires impayés. 

29 août - Bulat Chagaev aurait demandé à l'emblématique ex-président de Xamax Gilber Facchinetti de rejoindre la direction du club, ce que ce dernier refusera de faire le lendemain. 

29 août - Dans la soirée, l'assemblée générale extraordinaire de la SA entérine un changement dans les statuts permettant à Bulat Chagaev d'être élu président et Islam Satujev vice-président. 

2 septembre - Joaquin Caparros est licencié six jours après une violente altercation avec Bulat Chagaev dans les vestiaires après un match nul contre Lausanne. 

18 septembre - On apprend que l'ensemble des poursuites visant Neuchâtel Xamax s'élève à 3,2 millions de francs. 

20 septembre - Bulat Chagaev décide de se séparer du Club des Amis, principal club de soutien, et nomme Barbara Perriard en tant que directrice générale. 

29 septembre - Une première dénonciation de la Swiss Football League à sa Commission de discipline est effectuée. Elle concerne un manque d'information au sujet de la passation de pouvoir, dans le cadre du règlement d'octroi des licences. 

5 octobre - Ralph Isenegger mandate son avocat Vincent Solari de demander la mise en faillite du club pour une somme d'argent qu'il estime devoir recevoir après le transfert de Freddy Mveng aux Young Boys pendant l'été. 

7 octobre - Bulat Chagaev l'affirme dans la presse: «J'ai la solidité financière qu'il faut». Il affirme que les factures qui font l'objet de poursuites remontent à l'ère Bernasconi. 

13 octobre - On apprend que les salaires de septembre n'ont pas encore été versés. Le syndicat des joueurs appelle à la grève. Une grève sera évitée mais un mouvement de débrayage des joueurs a lieu le 19 octobre. 

28 octobre - Versement des salaires de septembre. 

30 octobre - Le directeur sportif Christophe Moulin, principale personne de contact pour la SFL, est renvoyé. 

31 octobre - Bulat Chagaev relance dans la presse la théorie du complot. Il affirme que les banques lui tournent le dos sans raison valable, alors qu'il dispose de tout l'argent nécessaire pour faire taire la polémique. 

2 novembre - La Commission de discipline de la SFL inflige 20’000 francs d'amende à Xamax (1re procédure) et ouvre une nouvelle enquêtes pour défaut d'attestation du paiement des contributions sociales du mois d'août. 

2 novembre - Le Tribunal du Littoral et du Val de-Travers, par le juge Bastien Sandoz, renonce à prononcer la faillite du club dans le cadre du litige avec Ralph Isenegger. 

6 novembre - De forts doutes concernant une attestation de la Bank of America et produite par Bulat Chagaev devant la justice sont rendus public dans les médias. 

7 novembre - Me Vincent Solari dépose une plainte pénale pour faux dans les titres, toujours en relation avec l'attestation bancaire de Bulat Chagaev. 

8 novembre - Les bureaux du club et ceux de Bulat Chagaev sont perquisitionnés par les parquets de Neuchâtel et Genève. L'avocat du Tchètchène François Canonica renonce à son mandat. Deux enquêtes pénales sont ouvertes pour faux dans les titres et tentative d'escroquerie. Une troisième dénonciation est faite par la SFL qui  réclame les attestations des paiements de septembre. 

10 novembre - Perquisition au domicile de Bulat Chagaev à St-Sulpice. 

18 novembre - Le Ministère public neuchâtelois déclare que l'attestation de la Bank of America est un faux.

24 novembre - Bulat Chagaev est inculpé de faux dans les titres. Par ailleurs, deux nouvelles procédures sont lancées par la SFL sur ce faux ainsi que sur des soupçons de l'existence de doubles contrats liant les joueurs au club via une société offshore. 

10 décembre - Le club espagnol d'Alméria réclame 1 million de francs à Xamax pour le transfert du Nigérian Kalu Uche et envisage de déposer plainte. 

14 décembre - La Commission de discipline de la SFL retire 1 et 3 points à Xamax en rapport aux procédures nos 2 et 3. 

19 décembre - Une sixième procédure de la SFL concernant les attestations des salaires d'octobre est ouverte. Xamax fait recours contre sa pénalité de 4 points et obtient un effet suspensif. 

20 décembre - Walter Gagg et un groupe d'amis sont reçus à la SFL pour présenter leur projet de reprise en cas de faillite du club. 

22 décembre - Bulat Chagaev s'en insurge et demande la démission du directoire de la SFL. 

28 décembre - Bulat Chagaev attaque «L'Illustré» (Ringier) et demande 1 million de francs de dommages et intérêts pour une série d'articles à son sujet. 

29 décembre - Les dettes faisant l'objet de poursuites s'élèvent à 6 millions de francs et concernent 80 créanciers. 

30 décembre - Comme pour «L'Illustré», Bulat Chagaev réclame 1 million de francs à Edipresse pour des articles parus dans «Le Matin». 

4 décembre - La reprise des entraînements est brutale, le club se sépare de son capitaine Stéphane Besle ainsi que des joueurs Vincent Bikana, Javier Arizmendi et Haris Seferovic.  

5 janvier - Bulat Chagaev attaque la Société neuchâteloise de presse et lui demande 500’000 francs de dommages et intérêts pour divers articles le concernant. 

18 janvier - La Commission de discipline de la SFL décide du retrait pur et simple de la licence de Xamax, ainsi exclu du championnat. 

23 janvier - Xamax fait recours contre la décision de la SFL, évoquant un vice de forme.

24 janvier - Xamax n'a plus d'équipe. A leur retour de camp d'entraînement à Dubaï, les joueurs sont libérés par Bulat Chagaev.