Walter Sousa, un maturiste de Sion, crée un défilé de mode de A à Z

A 18 ans, Walter Sousa a réalisé un travail de maturité hors du commun. Il a dessiné dix-sept modèles pour femmes, choisi les tissus et a cousu chaque pièce lui-même. Une première au collège des Creusets.

03 févr. 2017, 14:05
/ Màj. le 03 févr. 2017 à 16:45
Walter Sousa et trois de ses modèles portés par Sandra Moreno, Lamija Ramic et Jovana Savic.

Il est le premier collégien à avoir réalisé un défilé de mode comme travail de maturité. Walter Sousa, étudiant au collège des Creusets de Sion, a dessiné et cousu les dix-sept modèles pour femmes présentés il y a quelques semaines au public.

Un sacré travail salué par ses enseignants qui ne cachent pas leur admiration pour cet artiste en herbe. «Walter a un coup de crayon incroyable, digne des plus grands dessinateurs. Il ira loin», prédit Monique Praz, enseignante en arts visuels. Elle est la première à avoir remarqué le sens artistique inné de son élève. «Franchement, ça sautait aux yeux.» Grâce à ses cours, Walter Sousa a libéré son trait qui «était un peu figé au départ» et ouvert la porte à davantage de créativité.

Un passionné qui ne compte pas ses heures

Walter Sousa ne lésine pas sur les heures lorsqu’il œuvre pour sa passion. Ainsi, pour son défilé, le temps de travail dépasse largement le millier d’heures. Outre la réalisation des croquis et l’achat des tissus – «J’ai été à Milan, Aoste et Lisbonne pour en trouver», il a cousu lui-même tous les modèles. «Cela m’a pris entre quinze et vingt heures pour une robe», dévoile le collégien-styliste.

Trois castings pour ses mannequins

Walter Sousa, qui est un admirateur de Mademoiselle Chanel, a également choisi soigneusement les femmes qui ont porté ses tenues. Il a organisé trois castings avec une cinquantaine de participantes. «Il fallait qu’elles soient grandes, fines et aient le sens du rythme pour défiler avec élégance», explique-t-il reconnaissant être perfectionniste. «Je n’aime pas faire les choses à moitié, même si je ne suis jamais totalement satisfait du résultat.»

Découvrez l'article complet dans nos éditions papier et numériques de samedi.