Valais: Unia demande 100 francs de plus pour l'horlogerie

Le syndicat a distribué des tracts devant le centre ETA à Sion lundi en appui des revendications salariales.

26 févr. 2018, 14:40
Le syndicat Unia demande une augmentation de salaire pour les employés de l'horlogerie.

Le syndicat UNIA demande une augmentation de salaire de 100 francs par mois pour les employés de l'horlogerie. Une revendication qu'il a martelée par une distribution de tracts lundi devant plusieurs sites de production, dont celui d'ETA à Sion.

Unia constate qu'en Valais, "pratiquement tous les corps de métiers bénéficiant d'une CCT ont bénéficié d'une augmentation de leur salaire en janvier 2018". Tous, ou presque, sauf le secteur de l'horlogerie qui n'a accordé qu'une compensation du renchérissement de 26 francs.

Dans son tract, Unia évoque les salaires minimaux en vigueur dans l'horlogerie, soit 3400 francs pour le personnel non qualifié et 4400 francs pour le personnel au bénéfice de quatre ans de formation, des rémunérations "proches de celles de l'hôtellerie et de la vente", où la création de richesse n'est pas comparable.