Réservé aux abonnés

Valais: quand les algorithmes de l’EPFL redessinent les villes

Face à la complexification des villes, une spin-off de l’EPFL Valais a mis au point un logiciel pour développer des planifications urbaines inédites. De quoi faire trembler les urbanistes? Pas si sûr…
02 févr. 2019, 18:00
François Maréchal, professeur titulaire à l’EPFL Valais, et les chercheurs Sébastien Cajot, à gauche, et Nils Schüler, à droite, ont développé un algorithme pour anticiper des planifications urbaines inédites.

Les urbanistes sont des jongleurs vers qui nous lançons toujours plus de balles. «Nous voulons plus d’espaces verts et des pistes cyclables, mais aussi des commerces et des salles de spectacle. Nous voulons une architecture moderne, des énergies renouvelables et des loyers bon marché. Et rapidement s’il vous plaît.» Pour répondre à ces demandes, les urbanistes se fient à leur expérience et leur intuition pour dessiner des quartiers qui répondent aux attentes de leurs interlocuteurs et aux contraintes du ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois