Réservé aux abonnés

Valais: le Grand Conseil devrait corriger la fraude électorale de mars 2017

POLITIQUE La majorité des groupes politiques du Grand Conseil entend corriger les effets de la fraude électorale qui a bénéficié à l’UDC du Haut. Ce vendredi, les députés devraient ainsi désavouer la Commission de justice. Tour d’horizon des solutions envisagées, qui ne vont pas sans poser certains problèmes.

12 nov. 2018, 05:30
Le Grand Conseil pourrait compter un Jaune de plus et un UDC de moins d'ici la fin de la législature, au printemps 2021.
Rappel des faits

En mars 2017, un trentenaire haut-valaisan, alors membre de l’UDC, avait biaisé les résultats de l’élection au Grand Conseil en falsifiant au moins 193 bulletins de vote, dont 108 uniquement pour le Grand Conseil. La justice l’a condamné à un an de prison avec sursis. A cause de ses agissements, l’UDC du Haut occupe indûment un siège, au détriment des Jaunes. 

A lire aussi : Prison avec sursis pour l'auteur de la fraude électorale du Haut-Valais

 

Le Grand Conseil po...