Réservé aux abonnés

Une initiative. Deux fronts.

Deux comités valaisans ont donné hier leurs positions, opposées, sur l'initiative socialiste 1:12.
18 oct. 2013, 00:01
data_art_1890819.jpg

Une conférence de presse interrompue par la police, celle organisée hier matin par les partisans de l'initiative 1:12. Il faut dire que l'Union syndicale valaisanne et les représentants de plusieurs partis de gauche ont choisi de venir présenter leurs arguments devant le siège d'UBS à Sion. Un "lieu symbolique" aux yeux des initiants.

Interrompus par la police

Ces initiants dénoncent: "UBS, malgré les quelque 2,5 milliards de pertes enregistrées en 2012 a versé le même montant en bonus durant cette période. Dans le fait, en dépit de ce résultat catastrophique, sa seule direction s'est pa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois