Une action féministe au barrage des Toules un mois avant la grève des femmes

Les féministes du Collectif Femmes Valais ont mené ce matin aux aurores une action au barrage des Toules. A un mois pile de la grève des femmes, l’objectif est d’appeler le Valais à se mobiliser pour l’égalité.

14 mai 2019, 10:00
Les femmes ont mené leur action depuis le sommet du barrage des Toules, dans le val d'Entremont.

14 mai, barrage des Toules. Alors que le canton dort encore, un petit groupe de femmes déroule une immense banderole depuis le sommet du mur, sur laquelle on peut lire «Grève, 14.06.19». 

A un mois pile de la grève nationale des femmes du 14 juin, les membres du Collectif Femmes Valais ont souhaité marquer symboliquement le début du compte à rebours par cette action. «Nous voulions montrer que la mobilisation ne naît pas que dans les villes. En prenant de la hauteur, nous appelons les habitant.e.s des montagnes et de la plaine à rejoindre la lutte pour l’égalité», précise le Collectif Femmes Valais.  

Les féministes n’ont pas souhaité montrer leur visage pour «mettre en avant l’action et la banderole plutôt que celles qui la déroulent», explique le collectif.
 

Plusieurs formes de grève

Dans leur communiqué, les Valaisannes ont rappelé les différentes formes que pourrait prendre la grève du 14 juin. Notamment pour celles qui ne souhaitent pas arrêter leur activité salariée: «Il y a de nombreuses manières de participer, même si l’on ne peut pas stopper le travail: prolonger sa pause, porter le badge, s’habiller en violet ou venir à la marche de 17 h 30 à Sion.» 

«L’accès est interdit»

Directeur de Forces Motrices du Grand-Saint-Bernard, la société exploitant le barrage, James Derivaz rappelle que «l’accès au barrage est interdit au public». Il se déclare «très étonné que des personnes soient passées au-dessus des barrières. Elles ont pris des risques, elles se sont mises en danger.»

James Derivaz va informer les propriétaires du barrage qui se détermineront sur d’éventuelles suites.