Réservé aux abonnés

Un sphinx pas si intouchable

En coulisses, l'ex-entraîneur du FC Sion se révèle d'une belle humanité. Portrait.
23 oct. 2013, 00:01
data_art_1898935.jpg

"Désolé, j'ai quelques minutes de retard, je viens juste de finir l'entraînement avec mes joueurs" , lance Michel Decastel (58 ans) en souriant, visiblement serein dans sa veste marine portant le logo du FC Sion. L'homme semble décontracté en ce dimanche, lendemain de défaite de "ses" joueurs à Thoune. Mais le sportif neuchâtelois, tel un sphinx intouchable, refuse d'anticiper un licenciement. "Je ne sais pas si Constantin va me garder. J'ai bien vu qu'il était très fâché après le match... On verra bien." Lui-même avoue avoir passé une mauvaise nuit, ressassant encore et encore cette rencont...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois