Un Sierrois aidait une prostituée à escroquer des pigeons

Un Sierrois vient d'être condamné pour complicité de blanchiment à 120 jours-amende avec sursis pendant deux ans pour un montant total de plus de 14'000 francs.
07 août 2015, 14:20
Après des reports successifs, les nouveaux billets devraient être émis pour 2015.

A travers les activités d’un Valaisan, qui vient d’être condamné pour blanchiment aggravé, la justice a mis à jour une importante arnaque (voir encadré). Tout est parti d’une Africaine, qui travaillait comme aide-soignante dans un foyer valaisan pour personnes âgées. Cette femme sera bientôt jugée à Sion pour escroquerie et blanchiment d’argent, probablement d’ici la fin de l’année,

Parallèlement, et sans que cela n’ait rien à voir avec son emploi principal, madame s’adonnait aussi à la prostitution. Mais surtout, non contente de mettre en avant ses atouts physiques pour améliorer ses fins de mois, elle promettait le paradis financier à certains amants ou amis.

L'aide-soignante invoquait une arnaque bien connue. L’histoire d’un héritage s’élevant à quelque 13 millions d’euros et destiné à un marabout africain. Pour ne pas éveiller les soupçons, la prostituée utilise les services d’une veille connaissance sierroise. L’homme est chargé d’envoyer de l’argent dans divers pays d’Afrique, dont la Guinée. Le Valaisan a l’avantage de disposer d’un compte commercial permettant de transférer des fonds sans devoir justifier de leur provenance.

Découvrez tous les détails de cette affaire dans notre édition papier de jeudi.