Un membre du gang zermattois relâché

Les prisons valaisannes manquent vraiment de place libre. Un des cinq membres du gang qui a tenté un cambriolage à Zermatt cette semaine a été relâché.
25 oct. 2013, 14:58
Si Crêtelongue représente le gros chantier, l'ensemble des geôles valaisannes sont touchées, notamment les îles (notre photo) à Sion

Par manque de place dans les prisons valaisannes, un des membres du gang roumain qui avait tenté cette semaine le cambriolage d'une bijouterie à Zermatt a été incarcéré à la Chaux-de-Fonds. Un autre homme a finalement trouvé une place à la prison de Martigny, après avoir passé une première nuit dans une cellule de réflexion avec deux de ses comparses. Ces deux derniers s’y trouvent toujours. Situées dans les sous-sol de la prison des Îles à Sion, ces cellules spéciales sont utilisées normalement pour punir les prisonniers récalcitrants. Mais le plus incroyable reste à venir. Les autorités ont relâché le cinquième comparse, tout simplement par manque de place. Il ne s'agissait pas du cerveau de l'affaire et il avait un rôle accessoire, justifie le canton qui planche actuellement sur une réorganisation des pénitenciers et l'augmentation du nombre de cellules.