Réservé aux abonnés

Un été entre borréliose et encéphalite

Pour les zones de Finges et de Viège, le vaccin est recommandé.

24 août 2013, 00:01
data_art_1770393.jpg

Ces mois de juillet et d'août ont été particulièrement chauds et humides. Ils ont offert des conditions favorables au développement des tiques et, en particulier, des tiques infectées. Que faut-il faire pour s'en prémunir?

Le docteur Christian Ambord, Médecin cantonal, explique qu'il convient de distinguer deux cas de figures. L'un est plus fréquent et l'autre l'est moins. Premier cas de figure: "les tiques sont souvent infectées par la maladie de Lyme ou borréliose, qui est d'origine bactérienne. Cette maladie se traite bien si elle est diagnostiquée tôt (dans les quelques jours ou semaines...