Un écran vraiment géant!

Le nouvel écran installé au stade permet de nombreux effets et animations. Attention les yeux!

21 juil. 2012, 00:01
data_art_967471.jpg

C'est la petite touche de modernité qui manquait au stade de Tourbillon. Installé à la place de l'ancien Totomat, le nouvel écran géant va ravir les yeux des supporters du FC Sion. Buts et actions au ralenti, animations lors des changements, des cartons, vidéo, supporters filmés en live pendant la rencontre comme durant l'Euro, interview des joueurs après le match, les possibilités sont infinies. "Notre seule limite, c'est l'imagination", relève William de Stoc kalper, directeur de l'entreprise Frappecom qui a fourni le nouvel écran. "Il est par contre interdit par La ligue suisse de football de diffuser des actions litigieuses par exemple un but annulé ou un hors-jeu" , ajoute Domenico Massimo, le directeur général du club rouge et blanc.

 

Travail d'équipe

 

Pourquoi avoir décidé de franchir le pas et de refaire complètement cette installation? "En fait, c'est une volonté de tous les partenaires. De la bijouterie Titzé qui gérait l'ancien Totomat mais aussi de la Ville de Sion et du FC Sion" , relève Blaise Crittin, le chef du Service des sports de la capitale. Combien a coûté l'installation? "Nous n'avons pas la mémoire des chiffres" , répond du tac au tac le directeur du FC Sion avant d'esquisser une fourchette de 3 à 500 000 francs. Un montant partagé entre le club et l'entreprise qui a installé le panneau. "C'est un investissement matériel important mais il permet des retours commerciaux vraiment intéressants. Avec ce nouvel outil, les possibilités en matière de communication sont énormes" , se réjouit le directeur du club. La Ville de Sion a pour sa part pris à sa charge les travaux d'installation et tout le câblage. "Pour nous c'est aussi une nouveauté que nous allons pouvoir exploiter. Nous pourrions notamment envisager des animations durant l'été au stade de Tourbillon grâce à cet écran", explique Blaise Crittin. "Lors de la prochaine finale de coupe, les supporters qui n'ont pas de billets pourraient prendre place dans le stade et regarder la rencontre sur l'écran", propose encore Domenico Massimo.

 

La "Rolls" des panneaux

 

Si le nouvel écran est fonctionnel pour la reprise contre Servette, un énorme travail a dû être réalisé depuis plusieurs jours. "Lors de chaque match, une équipe de trois personnes ainsi que le speaker se chargeront de mettre les informations à jour. Nous utilisons une sorte de ministudio inspiré directement de ce qui se fait dans le championnat nord américain de hockey. En quelques manipulations, nous pouvons diffuser les vidéos prises par les caméras de télévision. Un graphiste a également préparé des séquences spéciales pour chaque action de jeu. Le nouvel écran va enrichir le spectacle. C'est l'installation la plus moderne du championnat de Suisse" , détaille William de Stockalper avant d'ajouter quelques données techniques: "Le panneau mesure 54 mètres carrés et l'écran 30 mètres carrés. Le tout pèse 2500 kg. L'écran est composé de 120 000 points lumineux. Il est visible dans un angle de 120° de 15 centimètres jusqu'à 250 mètres." Les supporters visiteurs ne risquent-ils pas d'endommager cette nouveauté? "Non, rassure le spécialiste, tout a été renforcé. Il n'y a pas de danger."

Et l'ancien Totomat, où est-il passé? "On l'a enlevé pour que Sébastien Fournier reste en fonction le plus longtemps possible comme ça Christian Constantin ne pourra plus utiliser l'excuse du Totomat", rigole Blaise Crittin. "Plus sérieusement, tout a été fait pour le sauvegarder. Nous sommes désormais en train de réfléchir à l'endroit idéal pour l'exposer." Tout est bien qui finit bien.