Tous les feux bleus valaisans seront réunis à Sierre dans une centrale de secours

Le 112, le numéro d'urgence international, le 117 de la police, le 118 des pompiers et le 144 de l'OCVS...ces 4 centrales d'engagement seront bientôt réunies sous un même toit, à Sierre. Montant de l'investissement à la charge de l'Etat du Valais: 65,2 millions

17 juin 2020, 14:42
Plus de 65 millions seront investis pour réunir toutes les centrales d'engagement à Sierre (illustration).

Plus de 65 millions: c'est le montant que le Grand Conseil valaisan a accepté d'octroyer à la construction d'une centrale de secours à Sierre. Le parlement cantonal est aussi entré en matière pour un crédit d'engagement de près de 77 millions pour la rénovation du centre La Castalie à Monthey qui accueille les personnes en situation de handicap mental ou de polyhandicap.

Sierre accueillera un centre regroupant sous le même toit les centrales d’engagement 112, 117, 118 et 144 et le deuxième centre de calculs de l’Etat du Valais. Le Grand Conseil a accepté mercredi à l'unanimité le crédit d'engagement de 65,2 millions nécessaire à sa construction.

Une meilleure coordination

Le bâtiment qui réunira "tous les feux bleus" permettra d’optimiser l’utilisation des ressources et d’améliorer la sécurité et la capacité opérationnelle des secours. Il sera par ailleurs le bâtiment le plus sécurisé du canton de par sa résistance parasismique.

Seul le déclenchement rapide de l'alarme et un engagement coordonné de tous les moyens dès le début de l'intervention peuvent garantir le succès des opérations en cas de crise importante, a souligné le Conseil d'Etat dans son message au Grand Conseil. Tous les députés ont salué en plénum l'importance de ce projet dans un canton à hauts risques sur le plan des catastrophes naturelles.

L'Alliance de Gauche note la "très bonne mouture pleine de synergie" concoctée par le Conseil d'Etat et remercie au passage le Fonds de financement de l'investissement et de la gestion des immeubles de l'Etat (Figi) "qui nous permet de passer au 21e siècle". Le PLR salue le pragmatisme de la commission de la Sécurité publique.

Importance de l'autonomie

La plupart des partis ont aussi insisté sur l'importance de l'autonomie des services. "Oui, ceux-ci doivent fonctionner ensemble; non, ils ne doivent pas fusionner", relève ainsi le PDC. Et de compléter: "Il ne faut pas que la crainte du 117 empêche l'appel au 118".

Favorable également au crédit d'engagement, l'UDC a appelé à ce que le montant soit réinjecté dans les entreprises valaisannes en mandatant ces dernières pour les travaux de construction. Une idée soutenue par le PDC qui s'est prononcé pour l'élaboration de critères "pourquoi pas écologiques par exemple pour éviter que des camions ne traversent le Valais".

Cette nouvelle construction intègre un deuxième centre de calcul informatique. Il doit assurer la continuité opérationnelle du centre principal situé en ville de Sion, de manière à garantir la pérennité et la sécurité des systèmes d’information de l’Etat du Valais. Le Valais, avec le canton de Bâle, est le canton avec le plus haut risque sismique de Suisse. Il aura fallu 14 ans pour que ce projet soit présenté.

Entrée en matière pour la Castalie

Tous les groupes politiques, à l'exception de l'UDC du Valais romand qui souhaitait le renvoi du projet au Conseil d'Etat, sont entrés en matière au sujet de la demande d'un crédit d'engagement de 76,9 millions pour La Castalie à Monthey. Ils saluent un projet "nécessaire et impératif" au vu de la vétusté des installations mais promettent de garder un oeil sur les dépenses au vu de la hauteur du montant déjà alloué.

L'UDC soutient un projet de rénovation du site spécialisé mais estime notamment que le choix d'agrandir l'institution située dans le Bas-Valais n'est pas adéquat puisque "plus de 65% des patients viennent d'une localité entre Martigny et Sierre". La lecture de détails aura lieu ultérieurement mais elle ne devrait pas compromettre l'octroi de ce crédit.