Super League: Sion s'incline à St-Gall, alors que Bâle pourrait être sacré ce weekend déjà

Le FC Sion a raté le coche à St-Gall. Alors que la troisième place était à portée de crampons, les Valaisans se sont inclinés 2-1 à l'AFG Arena. De son côté, Bâle a logiquement battu Lugano et pourrait fêter son titre de champion suisse ce dimanche déjà à Vaduz. Quant à son dauphin, Young Boys, il a maintenu un petit suspense en s'imposant à Lucerne.

20 avr. 2016, 21:46
/ Màj. le 20 avr. 2016 à 22:33
Vincent Ruefli et Kay Voser se sont inclinés face à Aleksic et Tréand.

Le FC Sion n'a pas sauté sur l'occasion. Battus 2-1 à Saint-Gall, les Sédunois n'ont pas ravi la troisième place du classement aux Grasshoppers.

Face à une équipe humiliée trois jours plus tôt avec cette défaite à domicile 7-0 devant le FC Bâle, le FC Sion a attendu d'être mené 2-0 pour prendre vraiment le contrôle de la partie. Les Sédunois ont eu toutefois la malchance de tomber sur un joueur en état de grâce. Prêté par l'AS Monaco, le Camerounais Edgar Salli a signé un doublé en l'espace de quatre minutes au début de la seconde période (52e et 56e). Il a ouvert le score d'une reprise acrobatique après une sortie manquée de Vanins avant de doubler la mise en laissant Vanczak sur place.

Malgré la réduction du score de Konaté et un ascendant total en fin de match, les Valaisans ne sont pas parvenus à revenir au score. Ils accusent désormais deux points de retard sur les Grasshoppers, qui avaient arraché le nul (1-1) mardi lors du derby contre le FC Zurich.

A Saint-Gall, Didier Tholot a pu tirer deux enseignements pour la fin du championnat. La lenteur de Vanczak en défense centrale est un facteur de risque sans doute trop important. Par ailleurs, Assifuah est bien le leader de l'attaque du FC Sion. Son introduction à la pause a amené de la vie dans le jeu des Sédunois.

Un doublé pour Embolo

Au Parc Saint-Jacques, le FC Bâle a fait un pas de plus vers son septième titre de rang. Les Rhénans se sont imposés 3-0 devant Lugano sur un doublé de Breel Embolo et une réussite dans le temps additionnel du Néerlandais Boëtius. Une fois de plus, Lugano a fait mieux que se défendre. Seulement, l'ouverture du score d'Embolo juste avant la pause illustre bien le mal dont souffre le néo-promu cette saison: une naïveté presque désarmante en défense. Bâle sera officiellement sacré dimanche à Vaduz s'il profite d'un éventuel faux pas des Young Boys au Stade de Suisse face au FC Zurich.

A Lucerne, les Bernois ont toutefois poursuivi leur festival offensif. Les Young Boys se sont imposés 3-2. Depuis la trêve, ils ont inscrit un total de 31 buts. Lecjaks et Kubo, auteur d'un doublé, ont été les buteurs d'une formation qui terminera le championnat comme l'an dernier à la deuxième place du FC Bâle. On aurait aimé qu'elle puisse vraiment l'inquiéter...