Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Super League: le FC Sion s'impose face à un Lausanne-Sport "pas assez méchants"

Dimanche. le FC Sion a remporté le derby face au Lausanne-Sport qui a eu beaucoup d'occasions de marquer, sans jamais concrétiser.

30 juil. 2017, 19:36
"Nous ne sommes pas assez méchants", résument les Lausannois au sortir de cette défaite.

Equipe de tous les paradoxes en ce début de saison, le FC Sion s'est imposé 1-0 chez un Lausanne-Sport pourtant dominateur, lors de la 2e journée de Super League. Les Valaisans continuent d'inquiéter, les Vaudois doivent apprendre la "méchanceté".

Une réaction était attendue côté sédunois après le naufrage en Lituanie (0-3) au 3e tour aller des éliminatoires de l'Europa League. Sur le plan comptable, Paolo Tramezzani, l'entraîneur, ne peut qu'être content. Sion affiche le plein de points, comme les Young Boys (vainqueurs autoritaires 4-0 chez GC) et Zurich (tombeur 2-1 de Thoune avec des buts de Frey et Nef).

Soit trois de plus que Bâle qui, après avoir subi la loi d'YB en lever de rideau, s'est repris face à Lucerne (3-1) grâce à des réalisations signés Elyounoussi, Bua et van Wolfswinkel.

"En ce moment, nous allons nous satisfaire de ces trois points et de la réaction de l'équipe après le match difficile contre Suduva et les trente premières minutes compliquées contre Lausanne", résume Tramezzani. Lequel n'a procédé à aucun ménage dans son groupe, si ce n'est qu'il a retiré le brassard de capitaine à Zverotic pour le donner au portier Mitryushkin, une fois de plus décisif dimanche. Notamment sur une tête de Marin (8e), deux tirs de l'excellent Campo (27e et 31e) ou encore un déboulé face au gardien de Bozhinov (53e).

Oui, le LS a eu beaucoup d'occasions de marquer. Sans les concrétiser, semblant toujours souffrir de ce mal récurrent des premiers et derniers vingt mètres. "Nous ne sommes pas assez méchants", résument-ils tous en coeur au sortir de cette défaite.

Pour le coach Fabio Celestini, "les joueurs étaient très à l'aise, ils ont produit en première période la plus belle mi-temps du LS depuis trois saisons". Mais "parfois, quand tu maîtrises tellement le jeu, tu en oublies l'essentiel: à savoir qu'il faut gagner!", analyse-t-il dans un large sourire traduisant autant son ironie que la véritable satisfaction que lui ont apportée ses ouailles dans le jeu.

Et ce derby, Lausanne aurait vraiment dû le gagner tant il a dominé un FC Sion d'une pauvreté technique indigne d'un club de première division. Mais, comme Thoune lors de la 1re journée, le LS s'est fait avoir sur la première (et presque seule) belle action valaisanne, façonnée par Constant et Karlen puis conclue par Schneuwly (33e).

Le FCZ est pour l'heure un néo-promu fringant. Après leur victoire dans le derby contre GC, les Zurichois, menés au score par Thoune à partir de la 35e (Tosetti), ont réussi à retourner la situation à leur avantage par Frey (51e) et Nef (74e). La formation d'Uli Forte a encore démontré qu'elle possédait une force de frappe plus qu'intéressante.

Huit jours après sa défaite 2-0 au Stade de Suisse devant les Young Boys, le FC Bâle a rectifié le tir contre Lucerne dans un 3-5-2 qui doit passer un examen face à une opposition moins faible pour encore être entièrement validé. Mais la meilleure impression actuellement est laissée par YB.

Cet YB qui a pu se permettre de se passer des services de Hoarau - en prévision du match retour des qualifications de la Ligue des champions contre Kiev mercredi - et encaisser la blessure durant l'échauffement de Sulejmani sans perdre pour autant une once de puissance offensive.

Les débuts de l'ancien Servettien Jean-Pierre Nsamé, le rois des buteurs de Challenge League la saison passée, ont été réussi avec un but et un assist. Une autre recrues s'est illustrée, Christian Fassnacht (ex-Thoune), auteur d'un doublé et d'une passe décisive. Le tout sous la conduite d'un Yoric Ravet qui, décidément, se bonifie d'année en année.

Le cinquième match au programme, Lugano - St-Gall, a été renvoyé après la première mi-temps en raison de trombes d'eau qui se sont abattues sur le Cornaredo. Il est probable que la rencontre devra être entièrement rejouée. ce qui serait rageant pour Lugano, qui menait 1-0 à la pause...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Votre publicité ici avec IMPACT_medias