Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

SOS Jeunesse a 20 ans

Depuis 1988, les répondants bénévoles sont à l'écoute des préoccupations des enfants et de leurs parents. Le 147 est aujourd'hui devenu une ligne d'écoute gratuite nationale.

02 avr. 2008, 05:01

C'est l'histoire merveilleuse d'une idée lancée par trois mamans valaisannes il y a vingt ans, soucieuses de répondre aux préoccupations des enfants et de leurs parents, et qui aboutit à la création d'une ligne téléphonique d'écoute accessible partout en Suisse. «L'idée d'une ligne téléphonique pour les enfants, les jeunes et leurs parents a germé dans l'esprit de ces trois mamans, membres de l'Association de parents de Sion et environs», confirme Chantal Travelletti, présidente de SOS Jeunesse. «Leur préoccupation des maltraitances et des abus sexuels endurés les a amenées à réfléchir aux moyens d'approcher et de repérer ces enfants et ces jeunes. Une ligne téléphonique, anonyme et confidentielle, répondant vingt-quatre heures sur vingt-quatre, semblait une possibilité utile et intéressante. La fondation SOS Jeunesse était constituée à Sion, le 6 juillet 1988. Depuis l'automne 1989, elle a organisé cette ligne téléphonique dans le Valais romand, avec le soutien du Service cantonal de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias