Réservé aux abonnés

Son avocat avait tiré la sonnette d'alarme

L'homme qui avait frappé trois personnes âgées de 62 à 68 ans en mars 2012 à Sion était connu pour être dangereux.

07 janv. 2013, 00:01
data_art_1304420.jpg

Alors que l'agresseur de trois dames âgées, frappées sans raison apparente en mars dernier à Sion, doit être jugé prochainement, son avocat s'étonne de ce qu'il considère comme l'absence de prise en charge de son client avant le drame, du point de vue sécuritaire et thérapeutique. Selon lui, "cette agression aurait peut-être pu être évitée" .

En effet, l'homme de loi dit avoir averti les autorités de la dan gerosité de son client.

"Avant cette triple agression, il avait déjà été l'auteur d'actes similaires. Mais il avait été libéré en attente de son jugement. Quelques jours avant l'agressio...