Sion sous les étoiles met le rock à l’honneur

Une soirée résolument rock, des journées à thèmes et des prix plus attractifs: Sion sous les étoiles a entendu les critiques des festivaliers et s’est adapté.

05 nov. 2018, 05:30
C'est le Status Quo de Francis Rossi qui tiendra le haut du pavé d'une soirée placée sous le signe du rock.

C’est un grand virage que s’apprête à prendre le festival d’été sédunois. Fini les mélanges de genres et les thématiques peu compatibles. Michael Drieberg, organisateur de l’événement, avec sa société Live Music Production, a donc décidé de remanier la programmation du festival et de revenir à un concept plus «traditionnel» avec des jours dédiés à des styles musicaux apparentés.

Une soirée rock

Une des nouveautés de cette édition 2019 est, sans aucun doute, la mise sur pieds d’une soirée consacrée au rock avec, en tête d’affiche, le groupe de boogie rock britannique Status Quo que l’on ne présente plus. Le public pourra aussi apprécier le hard rock des formations helvétiques de Gotthard et de Krokus – qui fait sa tournée d’adieu -, ainsi que le combo danois Pretty Maid et son heavy metal décoiffant. Ça promet!

Tarifs revus à la baisse

«Nous avons entendu le chant des sirènes et les reproches sur les prix de l’an dernier. Nous avons tourné le problème dans tous les sens et pour nous, le seul moyen de baisser les prix est de passer de 5 à 4 jour de festival» déclare Michael Brieberg, «et cela aura une incidence sur les prix des billets.»

«Nous avons aussi tenu comptes des doléances des spectateurs qui nous ont dit que le dimanche, c’était un peu compliqué pour ceux qui devaient travailler le lundi. Et c’est pourquoi le dimanche sera une journée plus familiale qui finira en début de soirée.» De plus, révèle Michael Drieberg, la tente VIP va disparaître au profit d’un gradin de 300 places pour les spectateurs qui préfèrent assister aux concerts sur une place assise.

La suite de la programmation de Sion sous les étoiles devrait être connue d’ici quelques jours.

 

A lire aussi : Le bilan 2018 de Sion sous les étoiles