Sion met en place une politique des aînés

Une commission consultative des aînés et une plateforme de coordination entre EMS et CMS sont les deux premières mesures concrètes mises en place à Sion après l’adoption d’une politique communale des aînés.

14 nov. 2018, 15:39
La Ville de Sion est la première commune valaisanne à avoir défini une politique des aînés.

Un Sédunois sur cinq a plus de 65 ans et la population ne cesse de vieillir. Le Conseil municipal de la capitale vient d’adopter une politique communale des aînés, indique-t-il dans un communiqué. C’est là une première dans le canton.

Une commission des aînés

Le document accepté par le Conseil sédunois comprend deux mesures concrètes. La première est la mise en place d’une Commission consultative des aînés, dans laquelle les associations d’aînés seront représentées. Celle-ci est «chargée de formuler des propositions en faveur d’un environnement adapté aux aînés».

«Nous sommes conscients des spécificités du contexte urbain de Sion et de notre responsabilité à l’égard des aînés. C’est pourquoi nous soutenons une politique active qui favorise l’épanouissement et l’autonomie des seniors. Ces derniers doivent être partie prenante de cette réflexion», commente Florian Chappot, conseiller municipal chargé des affaires sociales, cité dans le communiqué diffusé par la Ville.

Lien EMS-CMS

La deuxième mesure «prévoit la mise en œuvre d’une plateforme EMS-CMS qui doit veiller à la bonne coordination de tous les acteurs». La Ville indique que des priorités ont déjà été définies, comme «les listes d’attente communes pour les lits de courts et longs séjours ainsi que la mutualisation de certaines compétences».

Participation financière de la Ville dans les EMS

Sur le plan financier, la Ville a décidé de prendre en charge 10% des dépenses d’investissements dans les EMS, sous réserve des disponibilités budgétaires.