Sion: le chauffage à distance est opérationnel. 10 000 ménages pourront être raccordés d'ici à 2025

Le chauffage à distance a acheminé ses premiers kWh de chaleur dans la capitale valaisanne. Sur le long terme, 10 000 ménages sédunois seront raccordés à cette source d’énergie renouvelable.
23 juin 2022, 15:03
Le chantier du chauffage à distance de l'UTO et ses canalisations qui partent vers la ville de Sion.

Après sept ans d'études et de travaux, ça y est. Le chauffage à distance de Sion a acheminé ses premiers kWh de chaleur ce jeudi. Pour l'occasion, une quarantaine de personnes étaient réunies dans la centrale de chauffe de l’Usine de traitement des ordures du Valais central (UTO).

A lire aussi: Chauffage à distance: gros chantier à Sion

10 000 ménages chauffés

La ville de Sion, l’UTO et Oiken sont à l’origine de ce projet qui permettra de couvrir la consommation de 10 000 ménages sédunois à l’horizon 2025. «Il s’agit d’un pas important vers la décarbonation du Valais», se réjouit François Fellay, directeur général d'Oiken dans un communiqué publié jeudi.

Il s’agit d’un pas important vers la décarbonation du Valais.
François Fellay, directeur général d'OIKEN

Pour l’instant, le Pôle santé est le premier à profiter de cette énergie renouvelable. L’Hôpital du Valais, second nom sur la liste, en bénéficiera dès la fin de l’été. Par la suite, le réseau va se tisser au fil du temps. Une fois que la centrale d’appoint Oiken de la rue de l'Industrie sera raccordée, la chaleur pourra être distribuée sur l’ensemble de la ville de Sion.

A lire aussi: A Sion, le chauffage à distance somnole sous le lit du Rhône

A terme, ce chauffage à distance permettra d’économiser l’équivalent de 20 000 tonnes de CO2, en valorisant la chaleur fournie par les 70 000 tonnes de déchets incinérés annuellement par l’UTO.

par Damien Rapalli