Réservé aux abonnés

Sion: à droite toute?

Les élections dans la capitale s'annoncent palpitantes. L'éclatement inattendu de l'Alliance de gauche pourrait bien provoquer des surprises.

04 oct. 2012, 00:01
data_art_1112200.jpg

Qui l'aurait cru? Alors que l'on s'acheminait vers des élections relativement tranquilles, avec comme seuls enjeux une possible entrée de l'UDC à l'exécutif et un éventuel transfert de siège entre le PDC et le PLR, finalement l'éclatement de l'Alliance de gauche (AdG) a déclenché une bataille générale. Une bataille dans laquelle la défunte AdG et les Verts se jettent en ordre dispersé. En face, les autres partis n'en demandaient pas tant. Revue d'effectifs à une...