Le dépouillement est en cours et le verdict est attendu pour 14 heures.

A Salins, plus de 80% de la population a participé au scrutin contre 40% dans la capitale.

29 janv. 2012, 11:47
votation

Les citoyens de Sion et Salins étaient appelés aux urnes en ce dimanche afin de se prononcer sur une éventuelle fusion.

Dans la capitale, selon les premières estimations, la participation atteint 40%. "C'est la norme pour ce genre de votations. Lors des élections, nous sommes un peu plus haut", a expliqué Gérald Pfefferlé, le vice-président de la Ville de Sion.

Au sortir des urnes, les citoyens sédunois ne se hasardaient pas à faire des pronostics ni à commenter leur vote. "C'est bien de développer l'entraide plutôt que de rester chacun chez soi", a timidement expliqué une votante.

A Salins, l'enthousiasme était par contre au rendez-vous ainsi que le taux de participation puisque plus de 80% des Salinsards ont glissé leur avis dans l'urne. Les personnes rencontrées étaient toutes favorables à un rapprochement avec la capitale. Baisse des impôts, meilleures infrastructures, accès aux infrastructures sportives, meilleure capacité financière, les arguments se sont bousculés.

Présent sur place, Nicolas Rossier, le président de Salins en a profité pour mentionner que le montant prévu par le Canton en tant qu'aide à la fusion a été revu à la hausse : "Au début, il était question de 1,6 millions. Là, ce chiffre est passé à presque 1,9 millions sans compter que le Grand Conseil peut encore augmenter ce fonds".

A l'heure actuelle, le dépouillement est en cours. Les résultats seront connus à 14 heures.