Course à pied: la course de Noël tient déjà ses têtes d’affiche

Helen Bekele Tola et Tadesse Abraham ont déjà confirmé leur participation, le 11 décembre prochain. Le délai d’inscription échoit dans quelques jours.
23 nov. 2021, 17:37
/ Màj. il y a 2 jours
Helen Bekele Tola a déjà remporté quatre fois la Course de Noël.

La pause forcée, en 2020, n’a pas eu de conséquence sur la renommée de la Course de Noël qui vivra, le 11 décembre, sa 52e édition. Les organisateurs ont déjà leur tête d’affiche: Helen Bekele Tola chez les femmes, Tadesse Abraham chez les hommes. L’une s’est déjà imposée à quatre reprises dans les rues de Sion, l’autre à trois reprises. L’Ethiopienne domiciliée à Genève est d’ailleurs la double tenante du titre.

Ces deux spécialistes auront évidemment la pancarte de favoris au départ des cinq, respectivement sept tours. «Nous aurons d’autres athlètes de renom que nous annoncerons en temps voulu», précise David Valterio, président du comité d’organisation. «Il n’est pas exclu d’accueillir l’une ou l’autre surprise au dernier moment, à l’instar de Julien Wanders en 2019. De toute façon, nous aurons deux belles courses élites.»

Un délai d’inscription fixé au 30 novembre

Quant aux autres catégories, les inscriptions rentrent également à un rythme soutenu. Toutefois, les organisateurs tiennent à mettre en garde les populaires et les enfants vis-à-vis du délai d’inscription fixé, exceptionnellement, au 30 novembre en raison du Covid-19. Afin d’éviter les attroupements, les dossards seront envoyés par la poste et ne pourront plus être retirés sur place. «Même si le record de participation ne pourra pas être battu, en raison de l’annulation des courses interclasses pour cause de pandémie, toujours, les inscriptions rentrent normalement», assure le dirigeant. «C’est juste que certains n’ont peut-être pas fait attention à ce délai. Ceux qui ont pris l’habitude d’attendre avant de s’inscrire risquent d’être surpris et déçus s’ils traînent trop.»

Le certificat Covid sera exigé à tous les participants. Les non-vaccinés pourront toutefois effectuer un test, au tarif préférentiel de 30 francs, vendredi en fin d’après-midi ou samedi matin.

L’arrivée est déplacée de quelques mètres

Parmi les nouveautés, le déplacement de l’arrivée de la rue de Lausanne au sommet de la rue de la Dent-Blanche n’est pas anodin. «Sur la rue de Lausanne, c’était vraiment serré et on a risqué quelques fois des accidents entre les coureurs qui finissent et ceux qui ont encore un tour à boucler. Le site n’était plus adapté à la taille de la course.»

La tente de fête ne sera pas montée, pour des raisons sanitaires. Sur la Planta, l’aménagement provisoire ayant été conservé, les organisateurs ont pu compter sur la collaboration de la commune. «Nous parviendrons à passer entre les îlots puisque les services de la commune enlèveront le gravier et goudronneront le passage pour le confort des coureurs.»

Le Trail des châteaux est complet

Quant au Trail des châteaux, organisé en parallèle, le même jour, les 500 places disponibles sont déjà complètes. «Je suis impressionné par l’engouement pour cette discipline. Tant que l’on parvient à se démarquer des autres trails, il y a encore un gros potentiel de développement. Certains ont probablement privilégié le Trail des châteaux plutôt que la Course de Noël mais il s’agit quand même de deux épreuves assez distinctes.»

A lire aussi: À Sion, Wanders électrise et Bekele double la mise


par Christophe Spahr