Sierre-Sion: toujours plus de sportifs séduits par l'Urban Training

Les cours sont quasiment toujours pleins à Sierre ou à Sion. L'Urban Training permet à tout un chacun de se dépenser en pleine ville.

11 juil. 2016, 15:10
Une large majorité de femmes participe aux cours d'Urban Training.
A force d’entendre parler d’Urban Training – à comprendre par du sport pratiqué au sein même de la ville - "Le Nouvelliste" a décidé de participer à une session sierroise pour voir de plus près ce concept qui séduit de plus en plus. De mai à septembre, l’Urban Training propose une façon nouvelle d’envisager l’activité sportive: "Le but du programme est de faire de la ville sa place d’entraînement, de s’exercer facilement et agréablement au sein d’un environnement particulier dans le cadre de cours collectifs" témoigne Amanda Coia, coach Urban Training à Sierre depuis quatre ans. Le Valais n’échappe pas à cette tendance, d’abord à Sierre dès 2012, puis à Sion. 

Un concept en vogue

Si lors des années précédentes Amanda Coia constatait une quinzaine de participants par cours à Sierre, l’affluence ne cesse de gonfler depuis cet été. Les sessions, qui durent une heure et accueillent 25 participants au maximum, sont pratiquement complètes chaque semaine: «On peut parler d’un taux de participation de 80% pour la région sierroise, et 90% pour la capitale» explique Mathieu Gleyre, président et responsable Urban Training. 
 
Retrouvez un article complet sur cette tendance dans nos éditions papier et numériques du 12 juillet.