Si on sortait ce week-end?

Chaque semaine, la rédaction culturelle du «Nouvelliste» livre ses coups de coeur et ses idées de sorties pour le week-end.

26 oct. 2016, 17:31
/ Màj. le 26 oct. 2016 à 18:14
Anach Cuan sera au Port Franc samedi pour vernir son dernier album.

Dès jeudi 27 octobre

Trois soirées d'enfer avec huit groupes, c'est le menu copieux du Festival du Sunset Bar à Martigny, qui devrait ravir les amateurs de rock, métal ou électro.

Les américains de The Living Deads (psychobilly) ouvriront les festivités jeudi soir. Ils seront suivis vendredi par les Montheysans de La Chapelle (stoner rock), le groupe de Martigny Rupted (hardcore) ainsi que par Gurd (trash metal), une formation bâloise. La soirée du samedi 29 octobre accueillera My Diligence, un groupe rock belge, les Valaisans de Worry Blast (rock), puis deux formations suisses: Hathors (grunge rock) et BAK XIII (electro-pop-punk). 

Dès vendredi 28 octobre

Julien Jacquérioz sera en solo vendredi, samedi et dimanche soir sur les planches du Théâtre du Raccot, au Quartier Culturel de Malévoz. Dans un décor épuré, le comédien martignerain déclamera le très poignant texte d'Hervé Guibert "Cytomégalovirus, journal d'hospitalisation". L'auteur français, alors atteint du sida, a tenu ce journal d'autofiction durant l'un de ses séjours à l'hôpital. "C'est un combat. Même s'il sait qu'il va mourir, l'auteur continue à se battre, à se révolter", décrypte Julien Jacquérioz. Emotion brute garantie.

Samedi 29 octobre 

Les musiciens d'Anach Cuan (celtic folk) feront vibrer le public du Port Franc de Sion avec le pep infini qu'on leur connaît, samedi soir, à l'occasion du vernissage de leur quatrième album "The Beast Goes On". A peine sorti du four, ce dernier cru est déjà prêt à faire danser les foules. Des notes celtiquement enthousiastes, des gaillards très talentueux et une bonne humeur sans pareille: de quoi oublier ses soucis, c'est promis. En première partie: Alejandro Reyes. Achat de prélocations conseillé.

L'un des titres de "The Beast Goes On":

Alejandro Reyes en première partie: