Servette sombre face à Schaffhouse

Genève Servette s'est incliné face à Schaffouse (3-1). Tréand a sauvé l'honneur en fin de partie en marquant son pénalty.

09 févr. 2014, 17:10
Le Schaffousois Johan Vonlanthen prend le meilleur sur Korede Aiyegbusi de Servette.

Servette a sombré à domicile pour son retour à la compétition. Les Genevois ont lourdement perdu 3-1 face à Schaffhouse, sur qui ils accusent désormais cinq points de retard, certes avec un match en moins. Les Grenat auraient pu revenir un peu sur le leader Vaduz, qui a lui été accroché 1-1 chez la lanterne rouge Wohlen lors de la 20e journée de Challenge League.

Privé de reprise la semaine passée à Chiasso à cause de la pluie, Servette a pris l'eau à la Praille, où il a subi la loi de la triplette offensive schaffhousoise Vonlanthen - Frontino - Rossini. L'ancien international, arrivé de GC cet hiver, a adressé un centre que Sauthier, mis sous pression, a détourné dans son propre but à la 36e. Le deuxième du trio a doublé la mise à la 51e tandis que le troisième, fraîchement élu meilleur joueur de 2e division, a frappé à son tour à l'heure de jeu. Tréand a lui transformé un penalty en fin de rencontre.

Au décompte final, le SFC pourrait bien payer très cher sa fâcheuse tendance à manquer ses rendez-vous avec le haut du tableau. En cinq matches contre Vaduz et Schaffhouse cette saison, les Servettiens n'ont pris que quatre points sur quinze possibles...

Toujours leaders du classement avec trois unités d'avance sur les Schaffhousois et huit sur les Grenat, les Liechtensteinois ont peiné chez la lanterne rouge Wohlen, où ils ont été piégés par un penalty transformé par l'ancien joueur de GC et Lucerne João Paiva à la 76e.

Bienne a longtemps cru tenir enfin une victoire qui le fuit depuis la 14e journée et le 3 novembre. Las pour les Seelandais, l'avance de deux buts qu'ils avaient bâtie grâce à un doublé de Gaëtan Karlen (prêté par le FC Sion) avant la pause n'a pas suffi pour contenir le retour en force de Chiasso, lequel a arraché le 2-2 à la... 94e sur une réalisation de Magnetti. L'expulsion à la 21e d'Etchegoyen a pesé trop lourd dans la balance pour des Biennois qui ne peuvent ainsi se réjouir que d'une chose: la fin d'une série de six défaites.