Sept clips pour sept rencontres entre candidats PLR et familles sédunoises

A Sion, le Parti libéral radical a osé l'originalité au niveau communication politique.

21 août 2012, 17:50
5xd5kk0

A moins de deux mois des élections communales, la campagne entame sa dernière ligne droite. A Sion, le Parti libéral radical a osé l’originalité au niveau communication politique. Ses candidats sont mis en scène dans sept films de cinq minutes chacun.

Le scénario est simple. Chaque candidat se rend dans une famille sédunoise pour préparer un repas, le partager et discuter d’un thème politique. Roland Savioz, réalisateur de la campagne du PLR de Sion, explique les raisons de ce choix. Avec des arguments arithmétiques: «La communication en Valais, c’est toucher des mains voire boire un verre. La capitale compte environ 18'000 électeurs. Pour serrer la main de chacun, à raison de 40 secondes par personne, il faut 12 000 minutes, soit 200 heures... C’est long. L’idée est donc d’aller vers des familles types, représentatives de l’électorat sédunois. Un film en dit plus long qu’une affiche.»

Le casting était-il d’obédience libérale radicale? «Non. Il y a aussi des démocrate chrétiens, des familles de gauche ou d’autres partis. Par contre, les rencontres ont réservé quelques belles surprises. Comme celle qui attendait Pierre-Christian de Roten. Le médecin candidat a été confronté à une jeune fille qui lui a simplement dit: «vous m’avez mis au monde», sans qu’il le sache avant de passer le pas de la porte.»

A noter que depuis le mois de mars, tous les candidats PLR à ces élections suivent des cours intensifs pour une utilisation optimale des réseaux sociaux.