Retrouvez tous les résultats des matchs de Super League de ce weekend

Une pluie de buts s'est abattue sur les pelouses suisses ce weekend. En Super League, c'est pas moins de 23 buts qui ont été inscrits, en 5 matchs seulement.

17 avr. 2016, 19:36
Les joueurs de Young Boys Miralem Sulejmani, Yoric Ravet, Guillaume Hoarau und Jan Lecjaks, de gauche à droite. les Bernois se sont imposés dans un match serré face à Vaduz.

L'heure est à l'humiliation en Super League. Après les déculottées reçues par Lugano récemment, St-Gall s'est ridiculisé devant son public en perdant... 7-0 contre le FC Bâle lors de la 28e journée. Une journée portes ouvertes qui a permis au FC Sion, tombeur 2-1 de Grasshopper, de se rapprocher à un point du podium.

Vingt-trois buts marqués, soit 4,6 en moyenne par rencontre: le week-end a fait la part belle aux attaquants. A Tourbillon, le public a peut-être vu moins souvent qu'ailleurs les filets trembler, mais il n'en a pas moins obtenu des motifs de satisfaction.

Le FC Sion a remporté plus qu'un match contre GC: il s'est offert de l'espoir. Celui de terminer à la troisième place du classement, actuellement occupée par les Sauterelles, qui lui ferait l'économie d'un tour qualificatif l'été prochain en Europa League (deux au lieu de trois).

Décisif contre Thoune en inscrivant le but de la victoire (2-1) et contre St-Gall en égalisant (1-1), Geoffrey Bia a poursuivi sur sa lancée en ouvrant la marque. Pour une fois titularisé, le Belge a magnifiquement négocié un astucieux centre de Moussa Konaté. GC a égalisé par Munas Dabbur - revenu à hauteur de Marc Janko en tête du classement des buteurs (16) - mais Vincent Sierro a offert la victoire aux siens, une semaine après avoir déjà frappé contre Thoune.

Neuf buts au Wankdorf

Si les Valaisans peuvent légitimement viser la troisième place, la deuxième semble trop loin (10 points). Les Young Boys ont réussi une forme d'exploit puisqu'ils ont été les acteurs principaux du match le plus riche en buts. Non, ce ne fut pas le 7-0 de Bâle à St-Gall!

Les Bernois ont sué sang et eau pour se défaire de Vaduz... 5-4. Après avoir mené 2-0 (Hoarau et Ravet), YB a été repris par les Liechtensteinois (Lecjaks contre son camp et Sadiku) mais s'est envolé une deuxième fois pour porter le score à 5-2 (Vilotic et deux autres buts pour Hoarau). Mais Vaduz n'a rien lâché et a cru à un retour prodigieux avec les réalisations de Stahel (76e) et Grippo (78e).

La pilule est dure à avaler pour le club de la principauté, qui se retrouve dernier du classement avec trois points de retard sur un Lugano enfin réveillé. Fessés par Sion (6-0), YB (7-0) et Bâle (4-1), les Tessinois ont mis fin à l'hémorragie en dominant Thoune 2-1 grâce à un doublé de Donis.

Zinnbauer menacé
 

Renato Steffen (29e), Martin Angha (47e contre son camp), Gianluca Gaudino (62e contre son camp), Davide Callà (64e), encore Renato Steffen (67e), Breel Embolo (73e) et toujours Renato Steffen (78e): voici à quoi ressemblait le tableau d'affichage de l'AFG-Arena de Saint-Gall. Force est de constater qu'il y a le feu dans le club et que le nul obtenu en milieu de semaine à Sion n'était qu'une petite parenthèse.

Les Saint-Gallois ont perdu cinq de leurs six derniers matches. Même s'il ne devrait pas avoir de crainte à se faire pour le maintien de son équipe - sept longueurs d'avance sur Vaduz -, Josef Zinnbauer peut quand même se faire du souci, mais pour son poste. Le coach des Brodeurs est sur la sellette.

Deuxième étoile dans le viseur

Tout roule en revanche pour Bâle. Avec dix-huit longueurs d'avance sur les Young Boys, il ne manque mathématiquement plus que sept points aux Rhénans pour cueillir un septième titre consécutif, un dix-neuvième au total. Le FCB se raproche d'une deuxième étoile à accrocher sur son maillot, honneur que détiennent uniquement les Grasshoppers en Suisse (27 sacres).

A noter encore que Lucerne n'a pas dit son dernier mot et est demeuré à quatre longueurs de Sion. Le FCL s'est imposé 1-0 au Letzigrund contre le FC Zurich.