Président de Sion 2026, Jean-Philippe Rochat juge l'option d'une double attribution des jeux d'hiver 2026 et 2030 lointaine, mais "pas inintéressante"

Le Comité international olympique, qui vient d'attribuer en une seule fois l'organisation des Jeux d'été 2024 et 2028, n'exclut pas une procédure similaire pour les prochains JO d'hiver. Jean-Philippe Rochat, président de Sion 2026, réagit.

16 sept. 2017, 20:28
Jean-Philippe Rochat, président de la candidature Sion 2026, estime qu'une double attribution permettrait d'économiser du temps et de l'argent.

Alors que le Comité international olympique vient d'attribuer en une seule fois l'organisation des Jeux d'été à Paris en 2024 et Los Angeles en 2028, une procédure similaire n'est pas exclue pour les prochains JO d'hiver.

>> A lire aussi: Comme pour les JO d'été de Paris et Los Angeles, le CIO pourrait attribuer d'un coup ceux d'hiver 2026 et 2030

Contacté, le président de la candidature de Sion 2026 n'est pas insensible à cette option, qu'il juge "aléatoire, mais pas inintéressante. Les dirigeants des autres candidatures ont comme nous beaucoup d'autres priorités nationales qui font que nous ne sommes pas dans la situation qu'ont vécue Paris et Los Angeles", tempère Jean-Philippe Rochat.

Une économie de temps et d'argent

Mais le président est séduit par l'idée sur le fond. "Si cela permet d'économiser du temps et de l'argent, que cela évite des campagnes de candidature coûteuses, cela peut être une option", souligne-t-il. "Pour l'instant, c'est encore loin, mais peut-être que dans une année on sera dans une situation différente."