Près de 10'000 apprentis de retour aux cours

Après la rentrée des élèves de l'école obligatoire la semaine passée En Valais, c'est au tour des apprentis de faire leur rentrée cette semaine. A Sion, c'était l'effervescence pour plus de 500 nouveaux apprentis lundi.
08 sept. 2015, 17:01
Plus de 500 apprentis de première année ont rejoint l'Ecole professionnelle commerciale et artisanale de Sion lundi matin, avec la bienvenue du directeur René Constantin.

Effervescence dans la cour de l'Ecole professionnelle commerciale et artisanale  de Sion (EPACS, anciennement CFPS) lundi. Plus de 560 nouveaux apprentis ont commencé les cours. "C'est une sacrée étape pour ces jeunes", note le directeur du lieu, René Constantin. Au total, le centre sédunois accueillera 2'500 jeunes cette année, dont les rentrées sont réparties sur la semaine.

250 nouveaux contrats d'apprentissage en plus

En comptant les jeunes inscrits dans les autres centres de formation valaisans (Martigny, Brigue et Viège), le nombre d'apprentis dans le canton se monte à près de 10'000. Un chiffre en augmentation par rapport à l'an dernier, puisque le canton compte 2876 nouveaux contrats d'apprentissage pour 2015 - dont 2089 pour le Valais romand, soit une augmentation de 250 par rapport à l'an dernier. "C'est réjouissant car nous craignions un impact négatif de la Lex Weber par exemple sur certains métiers", précise Claude Pottier, le chef du service cantonal de la formation professionnelle.

Même si, au centre de Sion, quelques professions ont constaté une baisse du nombre d'apprentis. A l'exemple de la filière de dessinateur en bâtiment. "D'habitude, nous avons 50 jeunes qui se lancent là-dedans chaque année, et pour cette rentrée-ci, nous avons 42 inscrits, soit une classe de moins", précise René Constantin.

Une nouvelle maturité professionnelle

Côté nouveauté, la rentrée 2015 propose une nouvelle voie aux apprentis: la maturité professionnelle en service, destinée aux jeunes se lançant dans la restauration ou l'hôtellerie.

A découvrir l'article complet dans nos éditions papier et numériques de mardi.