Réservé aux abonnés

Poussé vers la sortie

Quatre jours après Antonio Dos Santos, Aleksandar Mitreski reçoit sa lettre de congé avec effet immédiat. Serey Die et Prijovic grâciés.

03 avr. 2010, 05:01

La carrière d'Aleksandar Mitreski au FC Sion se joue en moins de cinq minutes. Le joueur et son conseiller, Adrian Bachmann, patientent à une table de la brasserie de l'hôtel La Porte d'Octodure. Les deux hommes attendent pour rencontrer Christian Constantin. A 9 h 35, le joueur est appelé. Seul. La porte du bureau présidentiel se referme pour un entretien qui se termine à 9 h 37.

Mitreski revient vers son avocat, porteur d'une lettre. Le courrier remis en mains propres par le dirigeant du club valaisan signifie la résiliation immédiate du...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois