Réservé aux abonnés

PDC valaisan, le déclin en chiffres

Les démocrates-chrétiens sont les grands perdants du scrutin de dimanche. Analyse.

22 oct. 2019, 05:30
Victime de la vague verte mais pas que, Thomas Egger a dû céder sa place à Christophe Clivaz (à gauche).

Comment expliquer la défaite historique du PDC valaisan? Dimanche, le parti a perdu 5% de son électorat pour ne représenter plus que 34,8% de la population. Tant en plaine qu’en montagne, le premier parti du canton recule. De 35 000 suffrages (-2,6%) dans le Valais romand et de 33 000 (-2,4%) dans le Haut, où il a toujours réalisé ses meilleurs scores. Explications.

A lire aussi : Défaite du PDC: à force de ne pas vouloir lâcher, ça a fini par lâcher

Le Haut-Valais toujours plus UDC et vert

...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois