Réservé aux abonnés

"Mariage forcé, un viol!"

Le Valais n'est pas épargné par les violences domestiques. Journée d'information et témoignages pour les professionnels à l'aide des victimes.
04 avr. 2014, 00:01
data_art_2243409.jpg

NON AU SILENCE  " Ce n'est pas parce que les violences sont souvent invisibles qu'elles n'existent pas. Il faut parler encore et toujours de ce sujet pour que les réseaux soient de mieux en mieux outillés pour aider les victimes" , a noté Nicole Langenegger Roux, responsable du Secrétariat à l'égalité et à la famille hier, en marge de la première journée du réseau valaisan contre les violences domestiques organisée à Sion. Les différents professionnels confront&eacut...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois