Réservé aux abonnés

"Le salaire minimal est dangereux"

Pour l'Union des industriels valaisans, l'initiative cantonale, qui ne prévoit pas d'exception, va figer les salaires vers le bas.

15 juin 2013, 00:01
data_art_1642129.jpg

Pour l'UIV, la mise en place d'un salaire minimum légal, si l'initiative cantonale déposée en ce sens devait être acceptée en votation populaire l'hiver prochain, comporte plusieurs risques. Primo, le salaire minimal de 3500 francs serait sujet à interprétation, tout comme la durée hebdomadaire de travail. Se cundo, son introduction aurait pour effet néfaste, toujours selon l'Union des industriels valaisans, de figer les salaires vers le bas. Une opinion exprimée hier à Sion à l'occasion de l'assemblée annuelle du groupement.

Pour Frédéric Delessert, secrétaire de l'UIV, treize salaires annue...