Réservé aux abonnés

Le rêve de toute une vie

Noémie Théodoloz, 25 ans, quitte la compétition sur un titre de championne de Suisse. Son corps, sollicité à raison de dix heures par semaine depuis vingt ans, méritait bien une pause.

16 déc. 2016, 23:36 / Màj. le 17 déc. 2016 à 00:01
Martigny, le 11.12.2016. Noemie THEODOLOZ, gymnaste et Championne de Suisse. Portrait de la semaine. (Le Nouvelliste/Christian HOFMANN) Noemie THEODOLOZ, gymnaste

Devant l’objectif, Noémie Théodoloz pose. Une pose de circonstance, serait-on tenté d’écrire. Elle qui se rendait à la salle de gymnastique quasi quotidiennement, depuis bientôt vingt ans, elle qui vient de toucher au graal, via ce titre national au concours complet, elle peut enfin lever le pied. Se détendre. Et apprécier. Noémie Théodoloz a 25 ans, toute une vie devant elle. Parce que le sport, à ce niveau, c’est terminé. Elle a pris sa décision au lendemain, quasiment, de son sacre à domicile. «Il y a deux ans, j’avais déjà envisagé d’arrêter, rappelle-t-elle. Mais je n’avais pas ...