Réservé aux abonnés

Le prix d'un trop bon coeur

Un retraité sédunois se fait détrousser à son propre domicile. Il avait hébergé et nourri deux femmes rencontrées dans la rue.

28 juin 2014, 00:01
data_art_2435443.jpg

"Elles ont agi sans violence, avec délicatesse et intelligence." Un Sédunois de 69 ans porte plainte à la police après avoir été détroussé de près de 2000 francs par deux jeunes femmes, d'origine étrangère. Cet homme à la mobilité fortement réduite les a rencontrées lundi dernier lors de sa sortie hebdomadaire en ville de Sion. "J'étais la proie idéale" , ironise-t-il, "sur des béquilles et avec le porte-monnaie plein pour faire mes achats et mes paiements."

Un mode opératoire bien huilé

Les femmes lui réclament de l'argent pour manger, pour leurs enfants, pour rembourser des dettes. Touch...