Réservé aux abonnés

Le football revisite le «röstigraben»

La confrontation des deux survivants romands de l'élite oppose le sixième et le septième du classement. L'affiche confirme le recul du football francophone.

13 déc. 2008, 05:01

Le «röstigraben» n'existe pas. Les partisans de l'unité confédérale le martèlent. Bernard Challandes et Yves Debonnaire défendent la même philosophie dans le football. L'entraîneur neuchâtelois du FC Zurich et le responsable vaudois du service de l'instruction de l'Association suisse de football croient aux ressources de l'aile francophone du pays malgré le fort recul traduit dans les chiffres de la dernière décennie. Un titre de champion contre quatre lors de la période précédente, ...