Le Conseil d'Etat présente ses voeux

«2011 nous a déstabilisé», a lancé hier le président du Gouvernement cantonal, Jacques Melly lors de la cérémonie des vœux du Conseil d'Etat aux autorités.

09 janv. 2012, 16:06
8kehea0_

Devant un parterre composé d’une septantaine de personnes, composé d’un cardinal, d’évêques, de juges, de procureurs, du président du Grand Conseil, des autorités sédunoises, de la présidente et du directeur de la BCVs, de hauts gradés de l’armée, de représentant du corps diplomatique et des représentants de la presse, le conseiller d’Etat a évoqué les soubresauts de l’année dernière.

Le printemps arabe, la catastrophe de Fukushima et la secousse économique ont provoqué un changement profond sur la planète. «Nous sommes en des temps incertains. Il règne un climat de méfiance. Dans chacun sommeille un indigné en puissance.»

Les contradictions du monde

Mgr Norbert Brunner, qui a vécu hier sa 17e cérémonie de vœux du Nouvel An en tant qu’évêque de Sion, a évoqué sa récente participation à l’opération SOS enfants de chez nous. «Comment est-ce possible que même en Valais, il soit nécessaire d’organiser une telle action», s’est-il interrogé, avant de déclarer «Cela m’a laissé songeur.»

L’évêque a mis en évidence ce qui constitue à ses yeux des contradictions du monde actuel. Il a fait le rapprochement entre la condamnation de l’ancien conseiller d’Etat Jean-René Fournier pour avoir autorisé trop rapidement le tir d’un loup, alors que notre société accepte que des milliers de vies humaines soient interrompues volontairement avant même la naissance.

En prenant des gants et en précisant bien que ses paroles ne se voulaient pas une justification des actes commis, il a mis en parallèle «une société hyper sexualisée, de plus en plus permissive» avec la condamnation que subit l’Eglise pour les fautes commises par certains de ses membres. Mgr Brunner a terminé son allocution a reprenant les paroles du Pape Benoît XVI: «Regardons l’avenir avec plus d’espérance.»