Réservé aux abonnés

L’anglais envers et contre tout

Pour le Conseil fédéral, la sécurité aérienne prime sur le respect des langues nationales. Recours en Valais.
12 juin 2019, 00:01
Der Kontrollturm von Skyguide auf dem Flughafen Lugano-Agno am Mittwoch, 22. August 2018, in Agno bei Lugano. Der Flughafen Lugano-Agno feiert in diesem Jahr sein 80-jaehriges Bestehen. Der Flughafen verfuegt ueber eine Start- und Landebahn von 1420 Metern. (KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari) SCHWEIZ FLUGHAFEN LUGANO-AGNO

C’est un bras de fer qui s’est engagé avec l’administration fédérale. Objet du litige: l’usage obligatoire de l’anglais dans l’espace aérien suisse. Dès le 20 juin, tous les pilotes devront obligatoirement communiquer en anglais avec la tour de contrôle. Jusqu’ici cette mesure ne concernait que les pilotes volant aux instruments (avions de ligne), mais dorénavant elle s’appliquera aussi au vol à vue, c’est-à-dire à des pilotes aux manettes de petits avions et pratiquant surtout le vol de plaisance. Le vent de panique qui a soufflé parmi les pilotes qui n’ont pas un niveau d’anglais suffisant ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois